Le cri d’alarme du secteur aérien

compagnies aériennes et aéroport

Le directeur de IATA est une nouvelle fois monté au créneau en annonçant clairement que de nombreuses compagnies aériennes sont menacées de faire faillite. Autre acteur du secteur aérien, Augustin de Romanet, PDG du groupe Aéroports de Paris, fait retentir la sonnette d’alarme sur les impacts de la crise sanitaire sur l’entièreté de secteur aérien.

 

“Le secteur aérien est en train de mourir à petit feu”

Ce sont les mots prononcés par Augustin de Romanet qui était l’invité de BFM Business, il lance un appel aux pouvoirs publics afin d’autoriser les tests Covid-19 au sein des aéroports. Selon lui “ il y a urgence absolue à autoriser les aéroports à réaliser des tests au départ car chaque semaine perdue ce sont des dizaines de millions d’euros perdus et des centaines de milliers d’emplois qui sont détruits.  

 

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Rendez-vous tous les mois pour être informé des nouveautés concernant Ship&Co !

Nous suivre

Catégories

Il précise également qu’actuellement “ le trafic international représente 12 % de ce qui se passe normalement. Nous sommes en train de mourir à petit feu, tout le secteur aérien est en train de mourir à petit feu.”

Il a conclu cet entretien avec une potentielle solution, il a indiqué que le groupe ADP “ a passé des accords avec des laboratoires il y a un mois et demi pour tester tous les passages au départ. On nous a indiqué que nous n’avions pas le droit de faire ces tests car ils étaient réservés aux passagers symptomatiques.”

Le PDG d’ADP demande aux pouvoirs publics d’autoriser les aéroports à réaliser des tests de dépistage afin d’éviter des mesures de quarantaine et relancer la demande de voyages en avion.

Source Déplacement Pro & Le figaro

De nombreuses compagnies aériennes menacées de faillite, selon IATA

Les compagnies aériennes du monde entier sont loin d’être épargné par cette crise ! Pires encore, elles font partie des entreprises les plus affectées par celle-ci. Selon IATA, l’Association Internationale du Transport Aérien, les compagnies aériennes font face à une hémorragie de liquidités d’environ 300 000 dollars par minute, soit 13 milliards de dollars par mois, ce qui pourrait entraîner la faillite de cette industrie en quelques mois.

Selon leurs prévisions, le niveau de trafic aérien devrait rester faible jusqu’en 2021, voire plus… IATA pense que les transporteurs vont continuer l’année prochaine à être en “cash burn” estimé entre 5 – 6 milliards de dollars par mois, même si le vaccin protégeant de la Covid-19 soit découvert.

“ La crise est de plus en plus longue et profonde que personne n’aurait pu l’imaginer”, déclare le directeur général de IATA, Alexandre de Juniac. “ Et les premiers programmes de soutien s’épuisent. Aujourd’hui, nous devons à nouveau tirer la sonnette d’alarme. Si ces programmes de soutien ne sont pas remplacés ou prolongés, les conséquences pour une industrie déjà entravée seront désastreuses”.

IATA a procédé à l’examination des liquidités disponibles des compagnies dans leurs rapports semestriels de fin juin dernier, en moyenne, les transporteurs disposaient d’un financement suffisant pour durer huit-mois et demi, ce qui les amène à la mi-février 2021.

L’association appelle désormais les gouvernements à fournir une aide financière d’urgence. “ Le soutien des gouvernements pour l’ensemble du secteur est nécessaire, l’impact s’est étendu à toute la chaîne de valeur du voyage, y compris à nos partenaires des aéroports et des infrastructures de navigation aérienne qui dépendent des niveaux de trafic d’avant la crise pour maintenir leurs opérations”, dit Alexandre de Juniac.

Selon les estimations de IATA, le secteur de l’aviation soutient 46 millions d’emplois dans le monde et 1,8 trillion de dollars d’activité économique. Par conséquent, l’absence d’investissement dans le secteur menace non seulement l’industrie aéronautique, mais aussi les 10 % de l’activité économique mondiale qui y sont liés affirme le directeur général de IATA.

Source : Déplacement Pro

 

> Vous devriez également aimer

Visiteurs qui arrivent dans l'évènement.

Les salons professionnels et congrès prévus à Lyon pour la fin de l’année 2019

La fin de l’année 2019 arrive à grands pas, et par conséquent cela signifie que les derniers événements, salons ou congrès de 2019 vont prendre place. Sur la ville de Lyon, à partir de novembre 2019, encore une dizaine d’événements professionnels vont avoir lieu. Pour vous tenir informé de ces derniers, nous avons réalisé une liste des derniers événements comprenant des salons professionnels et des congrès qui prendront place sur la fin de l’année 2019.

Lire la suite »