L'AFTM introduit un nouveau concept, la Responsabilité Sociétale du Voyageur ( RSV)

Livre blanc AFTM RSE-RSV

 

 

L’AFTM ( L’association Française du Travel Management ) a publié son 14ème livre blanc baptisé  » RSE, une raison d’être ». 11 mois de travail pour plus d’une centaine de pages de contenu sur la thématique de la RSE, complet, pratique, le plus lisible et pédagogique possible, destiné à tout type d’acteurs, du public comme du privé sur la gestion des déplacements professionnels et de la mobilité en général.

En parallèle de la sortie de cet ouvrage, l’association en a profité pour tenir un webinar sur le sujet de ce dernier en compagnie de rédacteurs et de contributeurs.

Rédigé par un groupe de travail mené par Arnaud de Lamezan, Responsable du Comité de Développement de l’AFTM, il est édité en version papier mais aussi déjà téléchargeable sur le site de l’AFTM. Le document y développe notamment un nouveau concept de Responsabilité Sociétale du Voyageur (RSV), soit la transposition au niveau du collaborateur en déplacement des grands principes issus de la démarche RSE : être informé sur les impacts, améliorer la qualité des décisions, réfléchir aux modes de transports alternatifs, ou encore se poser la question du sens de son déplacement.

 

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Rendez-vous tous les mois pour être informé des nouveautés concernant Ship&Co !

Nous suivre

Catégories

Le compte rendu du webinar

En introduction du webinar, Isabelle Juppé, directrice du développement durable et de la RSE du groupe Lagardère, a rappelé que son champs d’action ne se résumait pas seulement aux considérations environnementales, même si celles-ci sont déterminantes, mais aussi aux dimensions sociales, sociétales et économiques représentant ainsi les 3 piliers fondamentaux de la RSE.

« Le livre est intéressant pour différentes raisons. Il souligne notamment la complexité de la RSE, qui amène à gérer des injonctions parfois contradictoires. Il arrive dans ce contexte de crise qui impose de se réinventer. Avec le réchauffement climatique, les voyages sont pointés du doigt. Et la RSE peut être l’un des leviers de transformation et de rebond« .

Afin d’y parvenir, Isabelle Juppé a porté son attention sur cinq dimensions et notions fondamentales, dans le contexte actuel :

  • La confiance
  • Innovation
  • Collaboration
  • Transparence
  • Voyage indispensable ou non

 

Quels sont les points forts et faibles des fournisseurs du voyage d’affaires ?

« Les donneurs d’ordre regardent de plus en plus vers leurs partenaires, fournisseurs, chaines d’approvisionnement, lesquels représentent parfois l’essentiel de l’empreinte environnementale, a poursuivi Sylvain Guyoton. Sur les 600 entreprises avec lesquelles nous travaillons, aux quatre coins de la planète, un tiers ne font rien de tangible en matière de RSE, un tiers sont engagés de manière partielle, en oubliant parfois il est vrai, de rendre compte de leurs actions, et un dernier tiers ont des pratiques et reportings adaptés aux enjeux« .

 

Quel futur pour la RSE dans le business travel, sachant qu’il faut une dizaine d’années pour construire une politique qui arrive à maturité ?

« Cela va beaucoup bouger dans les années à venir, avec des offres et des technologies en pleine évolution. De plus, les législateurs mettent aussi la pression, y compris la Commission européenne avec son European Green Deal visant à rendre l’Europe climatiquement neutre en 2050. Dans dix ans, on s’apercevra que 2020 a été une année d’inflexion, que tout a depuis changé en termes de mobilité. Avec comme fil conducteur qu’il ne s’agit pas de voyager plus ou moins mais mieux !« .

« Peut-être a-t-on abusé de l’avion ces dix dernières années, a poursuivi Sylvain Guyoton. Mais un rééquilibrage salutaire nécessite toutefois d’apporter une information qui facilite la prise de décision de l’entreprise. Il faut par exemple rappeler qu’il n’existe pas d’impact zéro aux alternatives aux déplacements professionnels, qu’il s’agisse du télétravail avec le transport en moins mais d’autres choses en plus, ou de la visioconférence avec une informatique émettrice de carbone« .

Lire l’article en entier sur Déplacementspros.com 

 

> Vous devriez également aimer

Les conciergeries airbnb.

Les conciergeries « Air BNB »

Tout le monde connaît Airbnb, cette plateforme qui permet de trouver un logement particulier pour une courte ou longue durée, mais savez-vous qu’il existe des entreprises qui s’occupent de la gestion de location pour le compte d’un propriétaire: accueille, ménage, check-in/out…. Non ? Eh bien Shipotsu vous parle des conciergeries Airbnb.

Lire la suite »