Renault transforme son usine de Flins en créant la RE-FACTORY

Usine Renault Flins

Le Groupe Renault a annoncé que son usine historique de Flins allait fermer ses portes afin de laisser place à RE-FACTORY, la première usine européenne d’économie circulaire dédiée à la mobilité, avec pour objectif principal, un bilan CO2 négatif 2030.

L’arrêt de l’activité d’assemblage de l’usine de Flins prendra place lorsque la Renault ZOE arrivera en fin de vie, normalement en 2024. Ainsi, ce nouveau projet RE-FACTORY s’articulera autour de 4 pôles ( Re-Trofit, Re- Energy, Re-Cycle, Re-Start), doit permettre d’employer plus de 3 000 personnes sur le site en 2030.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie de transformation du Groupe dévoilé à la fin du mois de mai dernier. Comme le Groupe s’y est engagé, la RE-FACTORY accuillera les activités de rénovation de Choisy-le-Roi. Bien entendu, le groupe a annoncé qu’il prévoyait des dispositifs d’accompagnement et de formation des salariés de Flins et de Choisy-le-Roi afin de développer de nouvelles compétences et d’atteindre l’objectif d’emploi fixé à 3000 personnes sur le site d’ici 2030.

 

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Rendez-vous tous les mois pour être informé des nouveautés concernant Ship&Co !

Nous suivre

Catégories

Objectif Bilan CO2 négatif en 2030

Les dirigeants de Renault, Jean Dominique Senard et Luca de Meo, ont confirmé lors d’une visite dans les Yvelines que ce site historique de l’industrie française serait désormais dédié à l’économie circulaire. 

« Les enjeux liés à la transition écologique et les attentes de nos clients ont incité le Groupe Renault à orienter sa stratégie avec des ambitions fortes en matière de qualité et de durabilité de ses produits ainsi que de réduction de ses émissions carbone. Les enjeux liés à la transition écologique et les attentes de nos clients ont incité le Groupe Renault à orienter sa stratégie avec des ambitions fortes en matière de qualité et de durabilité de ses produits ainsi que de réduction de ses émissions carbone. »

Pour le Groupe Renault, l’économie circulaire porte un potentiel de croissance très puissant. Avec la création de RE-FACTORY le groupe a l’ambition de prendre un temps d’avance vis-à-vis de la concurrence.

Pour le CEO de Renault, Flins va devenir une référence à l’échelle européenne en matière d’économie circulaire, Re-FACTORY va permettre de répondre aux enjeux que font face aujourd’hui mais aussi demain les acteurs de la mobilité et de l’automobile.

Cette usine a pour objectif d’atteindre un bilan CO2 négatif d’ici 2030, objectif s’inscrivant pleinement dans la stratégie globale du Groupe en alliant à la fois économie circulaire, réduction des émissions de CO2, développement des compétences des collaborateurs et création de nouvelles activités générant de la valeur. 

Déployée entre 2021 et 2024, la RE-FACTORY reposera sur un large réseau de partenaires multisectoriels (start-ups, partenaires académiques, grands groupes, collectivités locales…) et s’articulera autour des quatre pôles d’activités, dont les expertises permettront d’accompagner toute la vie du véhicule, en agissant sur les principales composantes de l’économie circulaire (approvisionnement, écoconception, économie de la fonctionnalité, maintenance, réemploi, durabilité des batteries, remanufacturing ou encore recyclage).

 

> Vous devriez également aimer