La nouvelle mobilité, une bonne idée contre le Covid-19 ?

La pandémie du Covid-19 a révolutionné nos habitudes de manière durable. Nous avons appris à cultiver la distanciation sociale dans les lieux publics. Ce qui a eu des conséquences jusque dans notre façon de nous déplacer ! 

Et pour cause, certaines habitudes de transport sont désormais devenues dangereuses. C’est notamment le cas de l’utilisation des transports en commun aux heures de pointe. Vous vous retrouvez collé entre des étrangers de longues minutes, dans un espace clos. Le contre-exemple parfait des préconisations sanitaires visant à diminuer la propagation du virus. 

Les transports en commun ne sont d’ailleurs moins recommandés pendant cette période d’une manière générale. Principalement, en raison du taux de passage conséquent et des surfaces contaminées qui peuvent être très nombreuses : poignées, portes, sièges, …  

La bonne nouvelle est que des alternatives existent. Plus écologique et plus sécuritaire, la nouvelle mobilité s’impose comme la meilleure solution contre la crise sanitaire. 

Nouvelle mobilité transport en commun

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Rendez-vous tous les mois pour être informé des nouveautés concernant Ship&Co !

Nous suivre

Catégories

Les avantages de la mobilité douce en période de coronavirus

Les appareils de nouvelles mobilités sont des véhicules de déplacements individuels. Par définition, leur utilisation impose le respect des distanciations sociales. Les risques de contamination sont très faibles, et vous profitez de votre trajet l’esprit serein.  

Et ce n’est pas tout ! Les avantages d’un EDPM (Engin de Déplacement Personnel Motorisé) ne se limitent pas qu’au sanitaire. Vous pouvez également compter sur : 

  • un transport agréable : fini les bruits et odeurs désagréables des transports commun, vous profitez d’un trajet au grand air 
  • un faible coût d’utilisation : pas d’essence ni abonnement de transport en commun à payer ( Pass Navigo, TCL…)
  • un faible coût d’entretien : contrairement à une voiture ou une moto
  • un stationnement facile : plus besoin de longues recherches pour trouver une place de parking 
  • un temps de trajet maîtrisé : fini les bouchons ou les bus retardés 
  • un trajet rapide : les trottinettes et vélos électriques peuvent atteindre les 25 km/h en ville

Pensez simplement à vous protéger convenablement. Les accessoires de protection pour mobilité douce sont indispensables pour assurer votre sécurité sur les routes.  

La nouvelle mobilité : la meilleure alternative à la voiture

Vous l’avez compris, la distanciation sociale est essentielle pour limiter l’épidémie. Alors pourquoi la voiture n’est-elle pas la solution favorisée ? 

Tout d’abord, parce que lorsqu’on évite les transports en commun, le premier réflexe naturel est de penser à la voiture. Bien-sûr, ce raisonnement, nous sommes nombreux à l’avoir eu. La conséquence est alors inévitable… Les bouchons n’ont jamais été aussi importants qu’aujourd’hui sur le réseau routier francilien. 

Cependant, le temps de trajet n’est pas la seule raison de laisser votre véhicule au garage. Le Covid offre également l’occasion de penser plus grand. Il permet de repenser nos transports de façon plus responsable pour un monde plus sain. 

Le premier confinement nous a donné l’opportunité de constater l’impact de nos déplacements sur la pollution atmosphérique. Lorsque nous étions tous bloqués chez nous, la pollution a drastiquement chuté. Quelle serait la finalité de cette épidémie si à son terme, tout reprend comme avant ? 

Une belle victoire serait de tirer une leçon positive de cette crise : de s’inscrire collectivement dans une démarche pour libérer nos villes de la pollution. Et c’est justement la mission principale des véhicules de mobilité douce. Par exemple, une trottinette électrique pollue 2 à 3 fois moins qu’une voiture pour un trajet équivalent.

Ville déserte covid-19

Une solution encouragée par le gouvernement

Le gouvernement soutient que l’éco-mobilité est la meilleure solution face au coronavirus. « Le vélo, en tant que moyen de transport individuel, représente l’une des alternatives les plus hygiéniques pour la prévention du virus » souligne la maire Claudia López. Une idée soutenue par Fabrice Furlan, président de la FP2M, qui ajoute « Les trottinettes électriques sont une réponse particulièrement adaptée puisqu’elles combinent, respect des gestes barrières et autonomie tout en participant au désengorgement des axes routiers et des transports en commun ». 

De nombreux élus ont alors fait le choix de prendre des mesures d’urbanisme pour favoriser l’utilisation du vélo et de la trottinette électrique dans leurs villes. C’est notamment le cas de métropoles comme Paris, Montpellier, Nantes ou Rennes. 

En seulement quelques semaines, les pistes cyclables temporaires se sont multipliées. Et cela au détriment de nombreux axes routiers réservés aux voitures qui ont été fermés. La mesure a été spectaculaire dans certaines villes. Par exemple, à Paris, plus de 50 km de voies cyclables supplémentaires ont été déployés. 

Leur rôle principal est de permettre aux usagers de circuler en toute sécurité. Les collectivités espèrent ainsi inciter les citadins à éviter la promiscuité des transports et adopter un mode de transport plus sain. 

Une transition rapide ?

Pour conclure, nous savons pertinemment que cette transition vers une mobilité urbaine plus éco-responsable ne se fera pas du jour au lendemain. Car malgré les actions enclenchées par les gouvernements, changer des habitudes prend du temps et c’est tout à fait normal. Dans un premier temps, une fois sorti de la crise sanitaire, les usagers ayant pour habitude d’utiliser leur véhicule individuel devraient continuer à l’utiliser. Alors que d’un autre côté, les usagers habitués à utiliser les transports en commun auront tendance à utiliser les nouvelles formes de micro-mobilité décrites ( Vélos, trottinettes, autopartage ou encore scooters électriques…)

Enfin, le développement de ces nouvelles pratiques de micro-mobilité s’inscrit l’arrivée et l’utilisation plus accrue de la mobilité multimodale ou le MaaS. ( Mobility As a Service) Grâce à l’utilisation de ces nouvelles technologies, les usagers peuvent profiter de différents services de mobilité, continuer à utiliser leur véhicule individuel mais aussi le remplacer petit à petit via des moyens de transport complémentaires plus propres.

Ces solutions MaaS permettent à l’échelle d’une ville ou d’une collectivité de garantir la bonne distanciation sociale, le désengorgement du trafic. Mais aussi d’être un véritable outil d’aide à la décision pour les usagers lors de leurs déplacements via différentes fonctionnalités leur permettant d’avoir l’information en temps réel.

> Vous devriez également aimer

Le salon d'Air France situé au terminal 2E de CDG.

Les meilleurs lounges de l’aéroport CDG

En tant que l’un des aéroports les plus grands et plus fréquentés d’Europe, traverser l’aéroport CDG peut s’avérer être une expérience stressante. À moins que vous fassiez une petite pause dans l’un des lounges de l’aéroport. Ces derniers mettent à disposition des voyageurs divers salles dans le but de vous relaxer et de vivre une expérience au sein de salons luxueux.

Lire la suite »