Rétrospective sur les nouveautés mobilité de 2020

Nouveauté Mobilité 2020

Dans notre société, nos modes de déplacements dépendent de divers facteurs tels que l’environnement dans lequel nous évoluons (en ville, en campagne), l’actualité (covid) ou encore notre mode de vie.

L’année 2020 a été rythmée par tant de nombreuses innovations en matière de mobilité que par la crise extraordinaire que nous traversons encore.

Afin de démarrer l’année 2021, nous vous avons résumé les différentes innovations de 2020 sur la thématique de la mobilité dans le monde entier. Bien entendu, cela reste une liste non-exhaustive, d’autres projets tout aussi innovants peuvent être rajoutés à cette liste.

Les nouveautés sur nos routes

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Rendez-vous tous les mois pour être informé des nouveautés concernant Ship&Co !

Nous suivre

Catégories

Pédaler plus simplement

En pleine transition vers une mobilité plus douce, des villes comme Lyon ont mis à disposition de leurs habitants des vélos en libre service pour se déplacer.  Vélo’v a été d’ailleurs l’un des tout premiers systèmes de location de vélos en libre service. En 2018, 8,5 millions de trajets en Vélo’v ont été réalisés à Lyon.

En février 2020, Vélo’’v a décidé d’innover en proposant les premiers vélos libres services électriques, afin de monter sans difficulté les pentes de la Croix-Rousse ou encore de se déplacer plus rapidement. La batterie Vélo’v fonctionne comme une batterie externe « normale » et elle peut même être utilisée pour recharger son smartphone.

Les systèmes de vélos électriques en freefloating  commencent à s’implanter dans de nombreuses villes à travers le monde.

Se déplacer sans chauffeur

Les grands acteurs du transport ont préparé l’arrivée des bus autonomes pour massifier le transport public sans chauffeur. Pour l’instant, ils ne sont qu’à leur début, mais des tests ont déjà eu lieu : c’est le cas de Navya qui en avait déjà fait sur les routes de Lyon en 2015.

Pour l’instant en France, nous sommes loin des bus pouvant transporter une dizaine de personnes sans conducteur mais cette technologie est déjà bien réelle au Japon où le premier bus autonome a été lancé le 26 novembre 2020 dans la préfecture d’Ibaraki.

Une nouvelle prouesse technologique à l’aéroport de Lyon

À l’aéroport de Lyon, plus de stress pour trouver une place ni de perte de temps et d’efforts à marcher des kms chargés de valises parce que la seule place libre était à l’autre extrémité du parking. C’est désormais Stan, un robot qui gare les voitures des voyageurs, 50% de places gagnées pour l’aéroport et une réduction de l’émission de CO2 des voitures puisqu’elles n’ont plus à circuler dans les parkings. Pour les voyageurs, c’est un gain de temps et de confort indéniable.

La mobilité se passe aussi dans les airs

Se déplacer au dessus du trafic routier

Après les avoir imaginés comme des innovations futuristes, les voitures volantes ont pris leur envol en 2020.

CityAirBus, le prototype de taxi volant de la société européenne AirBus continue son évolution, doucement mais sûrement. L’engin de 8 mètres de long, fier de ses quatre doubles rotors alimentés par des batteries, doit pouvoir, à terme, transporter quatre passagers à une vitesse de 120 km/h mais une autonomie de quinze minutes.

Destiné à remplacer une partie du trafic routier et décongestionner ainsi la circulation des zones citadines embouteillées, le CityAirbus pourrait faire sensation et entrer en service lors de liaisons en milieu urbain durant les Jeux olympiques de Paris en 2024 entre Roissy-Disneyland Paris et Roissy-Saint-Denis.

Chaque pays a son modèle: la société sud-coréenne Hyundai et Uber ont pour projet de transporter des passagers dans les airs d’ici 2023.

L’avenir des taxis volants semble lumineux. La réalité rattraperait alors la fiction, celle du film « le Cinquième Elément » imaginé par Luc Besson et sorti en 1997.

De nombreuses turbulences depuis la Covid-19

La crise que nous traversons actuellement constitue une occasion de changer ses habitudes de mobilité et ses méthodes de travail. Selon une étude menée par l’Association Nationale des DRH ( 2019), 85% des DRH interrogés considèrent le développement pérenne du télétravail dans leur entreprise comme souhaitable. Si l’on envisage cette évolution à long terme,le télétravail a un réel potentiel de développement dans les prochaines années. De plus, la pandémie mondiale a révélé à quel point la pollution de nos villes dépendait de nos déplacements et à quel point cette dernière a pu diminuer pendant le confinement.

Une étude parue dans Nature Climate Change (2020) a révélé que la France a connu une baisse considérable de 34% des émissions de CO2 pendant le confinement. Les émissions mondiales causées par le trafic routier ont elles diminué de 36%. Ces résultats montrent qu’un changement de comportement en matière de mobilité peut aider à la préservation de l’environnement. 

La mobilité est en constante évolution vers une mobilité durable et plus douce. Le télétravail est en effet une des solutions pour repenser la mobilité, au centre d’une prise de conscience générale des populations. Toutefois, le télétravail ne peut remplacer tous les déplacements professionnels ou ceux de la vie quotidienne. Afin de fluidifier les parcours au sein des milieux ruraux et de désengorger les zones urbaines de plus en plus prisées, de nouvelles technologies plus innovantes les unes des autres dessinent notre monde de demain.

> Vous devriez également aimer

La digitalisation dans le domaine de l'hôtellerie.

Les impacts de la digitalisation au sein de l’hôtellerie

L’hôtellerie est un secteur regroupant des métiers physiques et de contact avec le voyageur, il n’est pas le secteur le plus touché par la transformation digitale. Cependant avec l’arrivée des Pure players, ce secteur a néanmoins était bousculé. On notera en exemple les spécialistes de la recommandation Tripadvisor, les comparateurs de prix Kayak ou encore les agences de réservation ( OTAs) en ligne comme Expedia ou Booking

Lire la suite »