Covid-19 - Le Sirha, repoussé au printemps 2021

Sirha 2018

Depuis les annonces de la semaine dernière de plusieurs préfectures comme celle de Paris ou encore de Lyon, de nombreux événements, congrès, salons ou encore foires sont reportées à une date ultérieure voire annulés. Cela a été le cas du congrès SFAR consacré à la réanimation qui devait avoir lieu en fin de semaine dernière au palais des congrès de Paris.

Durcissement des mesures

Depuis le durcissement des restrictions d’accueil, au sein de la région Auvergne-Rhône Alpes, désormais les rassemblements de plus de 1000 personnes sont interdites. Coup de massue pour l’entreprise GL Events qui avait prévu le plus grand salon mondial dédié à la restauration, l’hôtellerie et à l’alimentation du 23 au 27 janvier 2021. Le Sirha Food est désormais décalé au printemps prochain, du 29 mai au 2 juin 2021.

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Rendez-vous tous les mois pour être informé des nouveautés concernant Ship&Co !

Nous suivre

Catégories

Toutefois, Olivier Ginon, PDG de GL Events a bien confirmé que l’événement été officiellement maintenu. Initialement prévu sur 5 jours, l’événement se déroulera sur une plus petite période, du 29 mai jusqu’au 2 juin.

Organisé tous les deux ans, ce salon exclusivement réservé aux professionnels accueille chaque année quelque 3.000 exposants et plus de 200.000 visiteurs au centre des expositions Eurexpo de Chassieu, près de Lyon. A cette occasion, est aussi organisée la prestigieuse compétition de chefs cuisiniers, le Bocuse d’or.

« Nous avions besoin de sentir le marché et nous sommes allés écouter nos clients: ceux-ci nous ont dit qu’ils voulaient que le Sirha soit maintenu« , a expliqué M. Ginon.

« Nous sommes très attachés à cette manifestation, tenue dans la ville où nous avons notre siège social, parce que nous sommes totalement solidaires des chefs, des restaurants », a-t-il relevé. « La tenir, c’est le meilleur moyen de soutenir la filière« . 

Autre événement phare dans la capitale des Gaules, la Foire de Lyon, également gérée par GL Events, ne pourra se tenir cette année. Initialement prévue du 20 au 30 mars, elle avait été reportée une première fois en mai, puis une seconde fois en octobre. Il en va de même pour Pollutec ou encore Preventica.

La mesure, en elle même, ne souffre pas de contestation. Les organisateurs s’accordent sur sa légitimité, tant il y a urgence à contenir la propagation de l’épidémie de coronavirus. “Si les conditions sanitaires s’aggravent dans la région, il est en effet plus sage d’interdire les grands événements”, relève ainsi Éric Dejean-Servières, le commissaire du salon Préventica Santé et Sécurité au travail. qui a annoncé lundi le report de l’événement prévu du 29 septembre au 1er octobre à Lyon-Eurexpo.

D’autres reports sont-ils à prévoir pour les événements restants ?

“On croise les doigts pour que le peu d’événements restants soient maintenus”, note Frédéric Berthod, le restaurateur de la Cité Internationale.

Le salon Patrimonia aura bien lieu les 1er et 2 octobre au Centre de Congrès, comme l’ont annoncé ce mercredi ses organisateurs. Le Festival Lumière aussi (du 10 au 18 octobre), même si les jauges de certains rendez-vous sera revue à la baisse. Ce sera le cas de la cérémonie d’ouverture, le 10 octobre à la Halle Tony Garnier. Ou de la remise du Prix Lumière aux frères Dardenne, le 16 octobre au Centre de Congrès. Equita Lyon, programmé du 28 octobre au 1er novembre à Lyon Eurexpo, “n’est pas interdit”, selon GL Events. Le 42e salon Époqu’auto aussi est maintenu pour l’instant, du 6 au 8 novembre à Eurexpo Lyon. Tout comme Zen & Bio (ex-Vivez Nature), du 20 au 22 novembre au même endroit.



Le gros point d’interrogation, quid de la Fête des Lumières ?

Les nuages noirs, en revanche, s’amoncellent déjà sur la plus grande manifestation internationale lyonnaise: la Fête des Lumières. Pascal Mailhos, le préfet du Rhône, a indiqué le lundi 21 septembre sur BFM Lyon que “les conditions n’étaient pas tout à fait réunies” pour que l’événement puisse avoir lieu du 5 au 8 décembre.

L’hôtellerie, la restauration et les secteurs de l’événementiel survivront-ils à un hiver dans le creux de la seconde vague ?

> Vous devriez également aimer

Mobee travel, le voyage pour tous.

Partir en vacances, c’est possible en fauteuil roulant !

Qui dit été, dit soleil, cocktail au bord de l’eau, promenade en famille, soirée barbecue entre amis, randonnées en montagne… Bref, été rime avec vacances. Mais pour les personnes à mobilité réduite, qui ont besoin de prestations adaptées, vacances peut aussi très vite être associé à angoisse, galère… Pour permettre aux personnes à mobilité réduite de partir en vacances, sans mauvaise surprise, des jeunes Lyonnais de 20 ans ont créé mobee travel.

Lire la suite »